Immobilier

Tout savoir sur le diagnostic immobilier

24
0

Le diagnostic immobilier est une partie obligatoire de la vente ou de la mise en location d’un bien immobilier. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Dans quel cas est-il obligatoire ? On vous explique tout.

Qu’est-ce qu’un diagnostic immobilier ?

Le diagnostic immobilier est l’ensemble des diagnostics à effectuer obligatoirement dans le cadre d’une mise en vente ou en location d’un bien immobilier. Les diagnostics immobiliers sont regroupés au sein du Dossier de Diagnostic Technique (DDT) et ont pour but d’informer l’acquéreur sur l’état du bien immobilier et sur sa viabilité. Ils doivent être réalisés par des organismes accrédités.

Quand doit-on faire un diagnostic immobilier ?

Le diagnostic immobilier doit être fait dès lors qu’un bien immobilier est mis en vente ou en location. Le nombre de diagnostics immobiliers à effectuer pour constituer le DDT dépendra fortement de l’état du bien et de la situation (vente, location, copropriété, etc.).

Le diagnostic immobilier est obligatoire dans le cadre de l’obligation légale du vendeur ou bailleur à informer l’acquéreur sur l’état et la viabilité du bien immobilier.

Pourquoi le diagnostic immobilier est important ?

Si le diagnostic immobilier est obligatoire, ce n’est pas pour rien ! Il est très important pour attester du fait que le bien immobilier soit bien en état d’être loué ou vendu. Si le DDT est incomplet, l’acquéreur a tout à fait le droit d’annuler la vente ou d’exiger la baisse du prix d’achat ou du bail. De plus, si le diagnostic immobilier n’a pas été réalisé par le vendeur ou bailleur l’acquéreur est en droit de le réaliser lui-même, et de vous demander la prise en charge des travaux le cas échéant.

Le diagnostic immobilier n’est donc pas à prendre à la légère. Le vendeur ou bailleur doit le faire réaliser auprès de professionnels agréés pour être sûr qu’il soit conforme à la réalité.

Quels sont les différents types de diagnostics immobiliers ?

Le DDT est composé de plusieurs diagnostics techniques, obligatoires ou non selon le cas rencontré.

Le diagnostic plomb

Le diagnostic relatif à l’exposition au Plomb (CREP) a pour but de constater les risques d’explosion au plomb. Le plomb se trouve en général dans la peinture, mais on peut également en trouver dans le logement ou dans les parties communes dans le cas d’une copropriété : il s’agit donc d’établir un diagnostic précis.

Le diagnostic plomb est obligatoire pour tout bien immobilier dont la date de construction est antérieure au 1er janvier 1949. Si la présence de plomb est relevée, des travaux devront être effectués et le diagnostic plomb devra être renouvelé au bout d’un an. Dans le cas contraire, sa validité est illimitée. Cependant, il faudra à nouveau effectuer ce diagnostic par mesure de sécurité en cas de travaux dans le logement.

Le diagnostic plomb coûte entre 115 et 220 euros.

Le diagnostic amiante

Le diagnostic amiante vise à établir la présence d’amiante et à établir un diagnostic de la dangerosité des matériaux concernés. Il est obligatoire pour tous les biens immobiliers dont la date du permis de construire est antérieure au 1er juillet 1997. Si aucune présence d’amiante n’a été détectée, le diagnostic est valide à vie. Au contraire, si certains matériaux contiennent de l’amiante, il faudra effectuer des travaux et refaire un diagnostic tous les 3 ans ou en cas de vente du bien immobilier.

Le diagnostic amiante coûte entre 80 et 125 euros.

Le diagnostic termites

Le diagnostic de présence de termites vise à vérifier que le bien ne contienne pas de termites, ces insectes qui creusent leurs galeries dans le bois des logements et peuvent les amener à s’écrouler. Le diagnostic est obligatoire si le bien se situe dans une zone contaminée (se rapprocher de la Préfecture pour en savoir plus). Le diagnostic a une durée de validité de 6 mois.

Un diagnostic termites coûte entre 100 et 150 euros.

Le diagnostic de performance énergétique (DPE)

Le DPE informe l’acquéreur de la performance énergétique du bien immobilier, c’est-à-dire : l’émission de gaz à effet de serre, l’isolation thermique, le montant des charges de chauffage, mais aussi des recommandations d’amélioration énergétique. Chaque poste est évalué au moyen d’un code lettres (de A à G) et d’un code couleurs (du vert au rouge). Dans le cas d’une mauvaise performance énergétique, des travaux sont recommandés mais pas obligatoires.

Le DPE est obligatoire pour tous les biens immobiliers, il est valide pendant 10 ans, et il coûte entre 94 et 145 euros.

Le diagnostic gaz

Le diagnostic de vérification du gaz est obligatoire pour tous les logements où le gaz est installé depuis plus de 15 ans, pour des raisons de sécurité. Pour effectuer ce diagnostic, il faut notamment vérifier la tuyauterie et les raccordements en gaz.

Le diagnostic gaz est valable 3 ans, et il coûte entre 100 et 135 euros.

Le diagnostic de l’état des risques naturels et technologiques

L’état des risques naturels, miniers et technologiques (ERNMT) concerne tous les risques naturels et technologiques que présente le logement, tels que les risques d’inondation, d’avalanches, de séisme, de feu de forêt, d’émission de substances toxique due à la présence d’une usine, etc. Sa validité est de 6 mois.

Un diagnostic de l’état des risques naturels et technologiques réalisé par un professionnel coûte entre 20 et 50 euros, mais vous pouvez le réaliser vous-même.

Le diagnostic électricité

Le diagnostic électricité est obligatoire pour les biens immobiliers de plus de 15 ans. Il dresse un bilan des installations électriques pour prévenir tout risque d’électrocution ou d’incendie.

Il a une validité de 3 ans et son coût varie entre 95 et 145 euros.

Le diagnostic assainissement

Le diagnostic assainissement, ou attestation de conformité de l’assainissement non collectif, est le plus récent des diagnostics immobiliers. Son objectif est de contrôler les installations d’assainissement non collectif, c’est-à-dire la fosse septique, les tranchées d’épandage, etc. Il est obligatoire pour les logements qui ne possèdent pas le Tout à l’égout, et il est valide 3 ans. Il doit être réalisé par la commune.

Qui doit réaliser le diagnostic immobilier ?

Le diagnostic immobilier ne sera validé que s’il est réalisé par un professionnel agréé par le comité français d’accréditation (COFRAC) tel que diagnostic-immobilier.pro. Vous pouvez demander un devis diagnostic immobilier pour connaître les tarifs des différents diagnostiqueurs immobiliers et ajuster en fonction de votre budget.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *