• cab627ed6d699bc2682e5b5c65083a5e.jpg
    Immobilier
    Loi Pinel Outre-Mer, ce qu’il faut savoir
    BlogImmobilier
    1 semaine ago
    0

    Vous avez entendu parler de la Loi Pinel, mais vous vivez actuellement dans un Dom Tom ? Pas de panique, le dispositif Pinel est désormais applicable en dehors de la métropole grâce à la Loi Pinel Outre-Mer.

    Qu’est-ce que la Loi Pinel ?

    Entrée en vigueur il y a seulement 4 ans en remplaçant la loi Duflot Outre-Mer, la Loi Pinel et son extension la Loi Pinel Outre-Mer s’appliquent aux investisseurs immobiliers. En effet, les personnes achetant de l’immobilier neuf et faisant la promesse de louer leur logement bénéficient de ses avantages.

    Quels sont les avantages ?

    Les avantages sont avant tout la défiscalisation.  Son succès par rapport aux autres dispositifs tels que la Loi Malraux ou encore la Loi Girardin est dû aux économies fiscales qu’elle rapporte. Vous pouvez en effet économiser jusqu’à 63 000€ d’impôt sur une période de 12 ans – ce qui équivaut à environ une réduction d’impôt de 32% du montant de l’acquisition.

    Pour qui ?

    La loi Pinel s’adresse principalement aux personnes qui aiment investir et ont quelques connaissances en immobilier. Pour bénéficier des avantages, elle est recommandée aux investisseurs qui payent plus de 10 000€ d’impôts car la défiscalisation sera d’autant plus intéressante.

    Comment ça marche ?

    Pour en bénéficier, vous devez louer votre logement neuf à des particuliers. Vos avantages pourront être reçus pendant une période de 6 ans, 9 ans ou 12 ans. Il est également bon à savoir que vous pouvez cumuler jusqu’à 2 logements par an sous la Loi Pinel.

    À qui puis-je louer mon logement ?

    Le dispositif Pinel Outre-Mer stipule que vous pouvez louer votre logement à n’importe quel particulier – même un membre de votre famille. Vous percevrez vos avantages fiscaux même en louant à votre fils ou votre mère. 

    Il est également demandé de louer ce logement pour une période minimale de 6 ans à un locataire qui en fera sa résidence principale.

    Pour plus d’informations sur les conditions d’accès à la loi Pinel, suivez ce lien.

  • inondation
    Actualités
    Quelles sont les conditions d’indemnisation en cas d’inondation ?
    BlogImmobilier
    2 semaines ago
    0

    inondationLes inondations gagnent du terrain. À présent, 209 communes rejoignent la liste existante des 279 communes sinistrées lors des inondations de janvier 2018. Des zones sujettes aux catastrophes naturelles, dans un tel cas, quelles sont les démarches à suivre pour obtenir une indemnisation dans le cadre de l’assurance habitation ?

    Respecter les délais

    Les riverains, dont les habitations sont touchées par les inondations ou coulées de boue, doivent veiller à déclarer les sinistres de leur habitat dans les dix jours suivant la reconnaissance par l’État, de la catastrophe naturelle. Le décompte opère le lendemain de la date de parution de l’arrêté au Journal Officiel. Si la déclaration des dommages s’effectue bien durant ces délais, les habitants sont en mesure de bénéficier de l’activation de leur assurance habitation. Il est possible de souscrire cette derniere sur le site des assureurs comme sur cette page.

    Si elle le souhaite, la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA) peut prolonger le délai au-delà de dix jours. Dans le cadre des résidences secondaires, les propriétaires bénéficient de dix jours à compter du moment où les dégâts sont constatés. Les déclarations de sinistres sont enregistrées par courrier, téléphone, mail ou sur le site internet de l’assureur.

    Il se peut que votre habitat subisse une inondation et qu’il ne soit pas répertorié dans l’une des communes inscrites sur la liste des communes ou l’état de catastrophe naturelle est officiel. Dans ce cas, les conditions de dédommagements sont reliées à votre assurance maison et le cadre qui la délimite. Les contrats « multirisques habitation » ou « assurance dommages » et leurs termes varient en fonction du choix de l’assureur.

    Une indemnisation prédéfinie

    Les biens sinistrés par un dégât des eaux seront dédommagés après un examen des preuves ou un constat d’experts, dans les conditions stipulées par le contrat d’assurance auquel vous avez souscrit. Généralement, les assurances habitations prévoient l’indemnisation des biens immeubles et meubles mais ne couvrent pas les dégâts causés aux terrains, à moins d’en avoir fait la demande spécifique avant la signature du contrat.

    Selon le Code des assurances, l’indemnisation doit avoir lieu avant trois mois, à compter de la date de remise par l’assuré de l’estimation des biens sinistrés ou de la date de publication de l’arrêté au Journal Officiel. Certains assureurs offrent la possibilité à ses abonnés d’obtenir une avance, à condition de justifier les dégâts à l’aide de devis, photos, factures, expertises…

    L’indemnisation des biens matériels se calcule en fonction de la valeur déterminée dans le contrat. Elle peut être à neuf ou en fonction de l’usure ou encore après déduction d’une franchise spécifique. Une franchise de 380 euros est déduite au titre des catastrophes naturelles, sauf dans le cas où la franchise inscrite dans le contrat d’assurance est majorée.

  • crédit-instrument-indispensable-de-l’investissement_photo
    Economie
    Comment réaliser un regroupement de credits ?
    BlogImmobilier
    2 mois ago
    0

    Lorsque l’on a déjà des prêts en cours, il peut être difficile de faire face, et encore davantage de souscrire à un autre prêt. C’est le cas notamment pour les personnes qui disposent de divers prêts à la consommation, et qui désirent mener à bien un crédit immobilier par la suite de manière à financer un projet qui leur tient à coeur. En ayant différentes dettes à son actif, il se peut que ce particulier dépasse son taux d’endettement lors des simulations de prêt immobilier, ce qui aura pour effet d’aller contre lui au moment de déposer un dossier. Il est en effet nécessaire que ce taux ne dépasse pas les 33% des revenus nets de l’emprunteur, pour que le crédit soit véritablement recevable. (suite…)